Mademoiselle A.

03 octobre 2007

Alice dans les villes de Wim Wenders

Synopsis : Jeune journaliste allemand en panne d’inspiration, Philippe ne parvient pas à écrire l’article sur les États-Unis que son éditeur munichois lui a commandé. Il décide de rentrer dans son pays mais se retrouve coincé à l’aéroport à cause d’une grève. Là, il sympathise avec Lisa et sa fille Alice, âgée de 9 ans. La jeune femme demande à Philippe d’emmener la fillette à Amsterdam (la seule destination encore assurée) où elle les rejoindra. Mais une fois qu’ils sont en Europe, Lisa se fait attendre et nos deux compagnons de voyage décident de partir à la recherche de la grand-mère d’Alice…

18793089

A l'opposé des films tournés dans le seul but de divertir, il y a des oeuvres qui nous marquent durablement, si profondément qu'elles deviennent une source d'inspiration permanente, de façon consciente ou non. Alice dans les villes, du réalisateur allemand Wim Wenders, fait partie de cette catégorie.
Au début du film, l'image noir et blanc est hésitante, tout comme l'histoire qui s'amorce. Un homme semble errer sans but précis sur les routes américaines, photographiant au polaroïd motels et stations services. Puis une histoire se dessine lentement, au gré de rares dialogues. L'homme est allemand, c'est un journaliste, et il est chargé d'écrire un article sur les paysages américains. N'y arrivant pas, il décide de rentrer à Munich. Sur le chemin du retour, il se verra confier Alice, une petite fille âgée de 9 ans.

18793091

Commence alors un road-movie incertain entre Amsterdam et plusieurs villes d'Allemagne, à la recherche de la grand-mère d'Alice. Mais bien plus que cette quête improbable, c'est bien l'errance qui est au centre du film, l'errance au sein des villes modernes, déshumanisées mais terriblement attirantes. Magnifiquement filmées, les lieux traversés finissent par se confondre en une succession infinie de quais, de grands ensembles et de rues calmes, comme pour mieux décrire la globalisation accélérée des paysages urbains.

Pendant ce temps, les regards se croisent ou se fuient, et les silences semblent bien plus éloquents que les mots. La musique est discrète, mais les quelques notes de guitare soulignent parfaitement la beauté des images. Le film immerge progressivement le spectateur dans un univers unique, que Wim Wenders continuera d'explorer par la suite, notamment avec Paris, Texas. Alice dans les villes est un film véritablement envoûtant. Car bien après l'avoir vu on repense aux images d'Alice, du journaliste. Et des villes.

20050829115036_Alice

Posté par MelleA à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juin 2007

Yann Tiersen le magnifique

Cela fait quelques années maintenant que je suis tombée sous le charme de Yann Tiersen, et j’ai beau écouter et réécouter ses mélodies, je n’arrive pas à m’en lasser. Yann Tiersen c’est intemporel, intergénérationnel… ça se mange à toute heure, sans faim, dans n’importe quel état d’esprit. Mélodies empreintes d’une douce mélancolie, si joyeuse, si triste.

J’aime le piano, le violon, l’accordéon, instruments sublimés.

J’ai dansé sur Yann Tiersen, j’ai pleuré sur Yann Tiersen, j’ai rêvé sur Yann Tiersen, j’ai chanté sur Yann Tiersen.



tiersen

Posté par MelleA à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Thom yorke _dandad


 

Posté par MelleA à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Radiohead Sit down Stand Up



Posté par MelleA à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2007

Ensemble, c'est tout

10

   


 

03





18708315


Je n'avais pas lu le livre, j'ai ADORE le film !

Très bien joué vous vous en doutez !

 

Posté par MelleA à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 février 2007

Césars... !


César du meilleur espoir féminin :

Mélanie Laurent dans Je vais bien ne t'en fait pas !

César du meilleur second rôle :

Kad Merad dans Je vais bien en t'en fait pas !


Posté par MelleA à 13:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 janvier 2007

Babel

       

Ce film est beau, intense et touchant. Il relate le basculement des destins des personnages des quatre coins du Monde (Maroc, Mexico, Japon et États Unis) suite à une simple bêtise des enfants marocains qui ont tiré une balle par curiosité sur un car et qui blesse une touriste américaine.  Cette bêtise innocente et naïve va bouleverser l'avenir de la nourrice mexicaine (et des enfants qu'elle garde) qui perdra son droit de séjour en Amérique. Elle va favoriser aussi la rencontre d'une adolescente japonnaise sourde-muette souffrant de la mort de sa mère et communiquant en langue des signes, qui essaie de construire ses propres repères et son identité dans un monde entendant. On est très vite attaché aux destins des personnages et à ce lien qui les unit.                  Les quatre histoires (le couple, les jeunes Marocains, la nounou et la Japonaise) s'entrecroisent, et au final, se mêlent pour n'en former plus qu'une.

18680420

C'est un film haletant, poignant et émouvant. Le réalisateur montre à tel point que la vie ne tient qu'à un fil et qu'il ne faut pas vouloir modifier à tout prix le destin et profiter de la vie à chaque instant.

Posté par MelleA à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2006

Lili

Coup de coeur du moment !


synopsis du film ( Je vais bien, ne t'en fais pas ): Comme elle rentre de vacances, Lili, 19 ans, apprend par ses parents que Loïc, son frère jumeau, suite à une violente dispute avec son père, a quitté la maison. Loïc ne lui donnant pas de nouvelles, Lili finit par se persuader qu'il lui est arrivé quelque chose et part à sa recherche. Ce qu'elle va découvrir dépasse l'entendement.

 


Un film de Philippe Lioret


 

Je_vais_bien_ne_t_en_fais_pas_2005_9





Je_vais_bien_ne_t_en_fais_pas_2005_6



Je_vais_bien_ne_t_en_fais_pas_2005_1



Posté par MelleA à 19:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 octobre 2006

Emily Simon

Je décide de me lancer avec Emily Simon, j'aime le graphisme et l'atmosphère qui se dégage de ce clip.





Posté par MelleA à 20:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 septembre 2006

Au commencement...

PIC_0110_cadre

Entrons dans le vif du sujet. Un quatrième blog, pour quoi faire me diriez-vous?
"Mademoiselle A." est en réalité voué à devenir une sorte de bric à brac de tout ce qui me touche.
Musiques, films, images, livres, expos, lieux, univers...
Sur ce, je vous souhaite un agréable voyage...

Posté par MelleA à 17:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]